Accueil - Il était une fois - Boutique - Album - Livres & DVD - Liens - Le film

Il était une fois...

Caramel-Cherry

J’ai commencé à faire des ours lors du long week-end de Pâques en 2001. Je voulais trouver une occupation ludique et créative parce que je ne sais pas rester assise dans un canapé sans rien faire, à tel point que certains proches m’appellent « Zébulon »….

 

Selon les jours, je pratique la tapisserie à l'aiguille ou je fabrique mes ours. Ce n’est pas hélas une occupation à temps complet parce que pour gagner ma vie je travaille au département marketing d’un grand groupe financier. Ce hobby me permet de libérer ma créativité et quand je travaille sur un ours, j'ai le plaisir de travailler avec mes mains des matériaux très divers.  

Le saviez vous ?

Un artiste d'ours n'est pas un ours solitaire, vivant enfermé dans une tour d'ivoire. Il doit compter souvent sur un conjoint compréhensif, pour l'assister dans toutes les phases de son art. Les conjoints, un beau sujet pas encore traité dans la revue trimestrielle de l'association !

Il existe des ours pour les petits et pour les grands, chacun trouve son style et se reconnaît dans un type d'ours. C'est très sympa d'observer le regard des adultes devant ces « objets » d'abord destinés, en principe, aux petits.

J’ai commencé par offrir mes premiers ours à des amis ou à ma famille. Aujourd'hui, j’essaye de financer cette activité, qui coûte cher, mais je m'efforce d'avoir des prix raisonnables, parce qu’il faut que l’adoption d’un ours se fasse sur un coup de foudre

Jules

 2 vedettes :

Igor

Ci-contre je vous présente Igor, qui a « fait » le journal avec Jacques Legros sur TF1 !  

Ci-contre je vous présente Max, la vedette d'un court métrage, 3 fois primé, Max le grand voyage

Les ours ont beaucoup d'amis...

Joe

En surfant sur le net, j’ai découvert l’AGDM, et j’ai pu voir que la création d’ours était une passion partagée par beaucoup de personnes souvent intéressantes et drôles.

Dans l'association j’ai rencontré des amateurs et des créateurs qui m’ont encouragée à exposer. Je ne savais pas si mes ours pouvaient intéresser quelqu’un. 

Alors j’ai essayé... Au début du salon AGDM de juin 2002, on m’a dit que si je vendais un ours cela serait super, deux… un grand succès, mais il ne fallait pas y compter ! Ce jour là, sur 15 ours à adopter : 10 sont partis.

Sylvie Larrède  

 

Depuis je continue à créer et je suis heureuse
 
pour vous présenter ma nouvelle collection d'amis en mohair.
voir les photos du salon des gueules de miel

Francky

haut de page

Pour me contacter :

Accueil - Il était une fois - Boutique - Album - Livres & DVD - Liens - Le film

Copyrights © Rêve d'ours, 2003 à 2010 - Tous droits réservés